eC!

Social top

English

Éditorial

Avec un compte final de 115 interviews, eContact! 10.2 – Interviews (1) est notre plus imposante édition à ce jour! L’essentiel des contributions est produit par nos collaborateurs, Kalvos & Damian et Ned Bouhalassa, avec un apport substantiel également fourni par John Palmer et le Centre de musique canadienne. Un certain nombre d’interviews déjà publiées dans eContact! et d’autres publications de la CEC complètent le tableau.

Les interviews de Kalvos & Damian ont été réalisées entre 1995 et 2005, dans le cadre de l’émission radio “The New Music Bazaar”, diffusée par le poste WGDR dans l’état américain du Vermont, et considérée comme une manifestation de grande importance par le réseau « Nonpop International Network ». L’émission hebdomadaire présentait des interviews — parfois même des prestations en temps réel — de compositeurs de musiques nouvelles, électroacoustiques, d’improvisation et de performance venus du Canada, des É.-U. et du reste du monde.

Les interviews réalisées en 1992 et 1993 par Ned Bouhalassa, quand à elles, ont d’abord constitué la base d’un montage radio de six heures sur l’activité électroacoustique au Canada. Les compositeurs y narraient leurs premiers contacts avec ce genre musical, fournissaient informations et anecdotes sur les activités des principaux centres au Canada, et développaient bien sûr sur leurs propres travaux et sur leur implication dans la communauté.

John Palmer a interviewé pour sa part plusieurs artistes basés en Europe, les interrogeant sur leurs activités, leur esthétique, leurs méthodes de travail et leurs centres d’intérêts. Le Centre de musique canadienne y est allé de quelques interviews tirées de son projet « Influences of Many Musics », consacré aux questions d’héritages culturels et d’identités musicales, telles qu’articulées par des compositeurs canadiens d’origine internationale. On trouvera également des liens vers des interviews déjà publiées par la CEC, dans eContact! ou ailleurs, ainsi qu’une Page des interviews, sur le site Wiki de la CEC, dont le contenu est en perpétuel développement : références et liens vers des interviews publiées un peu partout, sous forme électronique ou imprimée.

L’éventail couvert par toutes ces entrevues est très large : eContact! 10.2 est un foisonnement de compositeurs — établis ou en émergence — et d’interprètes, de producteurs et d’administrateurs des arts, d’éducateurs, d’archivistes, de programmeurs, de concepteurs et de constructeurs d’instruments, enfin de fondateurs d’importantes organisations électroacoustiques tels que Kevin Austin et Jean-François Denis (CEC), Barry Schrader (SEAMUS), Godfried-Willem Raes et Moniek Darge (Logos Foundation) et Jonty Harrison (BEAST). Il va sans dire qu’à pareille variété d’intervenants correspond une réelle hétérogénéité dans les points de vue et les approches esthétiques et philosophiques, et bien sûr dans les modes de création : on passe ici de l’acousmatique pure aux formes d’expression les plus improvisées, et de la synthèse exclusive aux instruments fabriqués, trouvés ou… pas encore définis.

Un des buts poursuivis par cette publication est de bâtir et de rendre accessible un ensemble d’informations de référence touchant aux aspects techniques, sociaux et historiques de la création électroacoustique sous toutes ses formes. Les interviews fournissent ainsi une pléthore de détails sur les changements ayant affecté le milieu de l’électroacoustique au fur et à mesure que les techniques numériques acquéraient puissance et flexibilité. C’est l’éternelle question de l’influence entre les techniques disponibles et les pratiques compositionnelles, au sujet de laquelle on ne trouvera pas ici de réponse universelle, mais au moins suffisamment d’occasions de stimuler la réflexion et l’analyse. Les témoignages dans les deux sens abondent : on entendra parler de techniques de composition directement inspirées par l’accessibilité nouvelle à des équipements de pointe, mais aussi d’exemples où ce sont au contraire des modes inédits d’interprétation ou de création qui auront déterminé le développement et la mise à disposition de nouveaux matériels et logiciels.

De nombreuses histoires, anecdotes, réminiscences et même quelques juteux ragots (!) forment un complément bienvenu aux discussions sur les aspects techniques et historiques de la pratique électroacoustique du dernier demi-siècle. Les interviews de Ned, en particulier, parce qu’elles sont centrées sur les artistes canadiens et situées dans le temps à peine six après la fondation de la CEC, jettent un éclairage particulièrement révélateur sur la nature d’une communauté en devenir, dans toute sa diversité et son dynamisme.

Greg J. Smith, enfin, nous fait un rapport sur le festival Mutek, tenu à Montréal en mai dernier, et Steven Naylor, dans sa rubrique “Community Reports”, nous offre un survol tant des activités électroacoustiques que de l’offre éducationnelle dans la province canadienne de la Nouvelle-Écosse.

Bonne lecture, et rendez-vous au Symposium électroacoustique 2008 de Toronto, du 7 au 9 août 2008.

jef chippewa, 5 août 2008.

Social bottom